Retour

Alcool et Grossesse : Quels dangers pour l’enfant à naître ?

8 mai 2024

photo du ventre d'une femme enceinte

La consommation d'alcool durant la grossesse est un sujet de prévention majeure pour les professionnels de santé et les addictologues. Il est désormais reconnu par les professionnels de santé que l'alcool peut avoir des conséquences graves sur le développement de l’enfant à naître qui peuvent persister tout au long de la vie de l'enfant. Cependant, d’après une enquête de Santé Publique France, “seuls 46 % des Français déclarent qu’il existe un risque pour le bébé dès le premier verre”

https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/communique-de-presse-alcool-et-grossesse-lenquete-de-sante-publique-france-sur-levolution-des

Les Effets Directs sur le Développement Fœtal

L'alcool passe directement de la mère au fœtus par le biais du placenta. Au cours de la grossesse, le corps de l’enfant à naître étant en plein développement, il n’est pas capable de métaboliser l'alcool avec la même efficacité que le corps d'un adulte.

Parmi les risques les plus significatifs figure le syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF), qui regroupe un ensemble de troubles qui peuvent inclure des malformations physiques, des déficits intellectuels, des troubles du comportement, et des difficultés d'apprentissage. Les symptômes de ce syndrome peuvent varier considérablement d'un individu à l'autre mais sont souvent irréversibles.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2794812/

Les Risques de Complications Obstétricales

La consommation d'alcool pendant la grossesse augmente également le risque de complications obstétricales telles que les menaces d’accouchement prématuré, les fausses couches et les accouchements prématurés. Ces complications peuvent non seulement affecter la santé du bébé à la naissance, mais aussi avoir des répercussions à long terme sur sa santé physique et psychologique.

Prévention et Accompagnement

La prévention joue un rôle central dans l'évaluation du risque associé à la consommation d'alcool juste avant la grossesse. Il est recommandé aux femmes enceintes ou envisageant une grossesse de ne pas boire d’alcool. Pour celles qui rencontrent des difficultés à gérer leur consommation d'alcool, un accompagnement adapté par des addictologues et des professionnels formés à ces questions est essentiel.

Les professionnels de santé peuvent offrir un soutien grâce à un accompagnement médical, psychologique et social, afin d'aider les femmes à mener leur grossesse à terme sereinement en arrêtant leur consommation d'alcool durant cette période. Il est important que ce soutien soit proposé dans un cadre non culpabilisant et totalement centré sur le bien-être de la femme et du développement futur de l'enfant.

Le Rôle de la Sensibilisation et de l'Information

L'information et la sensibilisation sont également des aspects cruciaux. En fournissant des informations claires et accessibles sur les risques de la consommation d'alcool pendant la grossesse, on peut encourager les campagnes de prévention avant et pendant la grossesse. Les campagnes de sensibilisation doivent cibler non seulement les femmes en âge de procréer, mais aussi leur entourage et les professionnels de santé, qui jouent tous un rôle important dans la prévention.

Conclusion

La grossesse est une période où la santé du bébé à naître est directement influencée par les comportements de la mère. L'abstinence d'alcool est la seule manière sûre de protéger le développement du fœtus et de prévenir les troubles liés à l'alcoolisation fœtale. Si vous êtes enceinte ou envisagez une grossesse, il est crucial de discuter de votre consommation d'alcool avec votre professionnel de santé pour assurer le meilleur départ possible pour votre enfant.